Études

Depuis les débuts de l’image de synthèse, Objectif 3D a affirmé sa volonté de proposer une formation professionnalisante, spécialisée en 3D, afin de faire coïncider votre passion avec les attentes des professionnels qui recrutent.

L’art et la technique

L’enseignement proposé est exclusivement axé sur l’image de synthèse 3D.
Pas de matières générales donc, mais des disciplines « traditionnelles » comme le dessin, le modelage ou encore la photographie et le stop motion, « mais enseignées dans une finalité 3D » nous précise Démian, enseignant en photo et Lighting 3D : « par exemple, manipuler des éclairages de studio photo permet d’être plus réaliste lorsque l’on met en lumière une scène 3D.

L’idée, c’est d’abord de savoir observer et de comprendre ce qui se passe dans la réalité. Ensuite on apprend les différentes techniques et principes photographiques, pour enfin les appliquer avec précision quand on manipule les outils 3D ».

Cet enseignement basé sur l’expérimentation en début de cycle, puis sur la pratique au plus proche des conditions en studio de production, permet de révéler vos talents et vous amener à un juste équi libre entre sensibilité artistique et maîtrise technique.

Du pluridisciplinaire

à la spécialisation

Constituée de la première année du cursus d’un tronc commun en 3D, la formation se divise rapidement en deux domaines, cinéma d’animation et jeux vidéo, puis en une multitude de spécialités correspondant chacune à des métiers distincts.

La formation va du général au particulier : d’abord on appréhende les différentes étapes de réalisation d’un film ou d’un jeu, pour bien comprendre le lien entre les différentes phases du processus, puis on se spécialise dans un domaine. Sur la dernière année Ciné par exemple, on ne compte pas moins de six différentes options : modeling, texturing/shading, lighting, compositing, VFX et animation.