Lighting artist pour Moi, Moche et Méchant (1 et 2) ou pour Le Lorax, ancien élève à Objectif 3D, Démian B revient pour la rentrée 2013 à Objectif 3D, en tant que spécialiste Lighting et enseignant référent des 3ème année cinéma d’animation.  Il a accepté de répondre à quelques questions !

 

 

  • Bonjour Démian! Pourrais-tu te présenter en quelques phrases ?

Bonjour ! La question qui tue. Honnêtement j’ai du mal à me présenter comme ça de but en blanc. Tu me découvriras mieux à travers les questions suivantes. Passons si tu le veux bien.

  • Comment es-tu arrivé dans ce domaine de la 3D ?   Quelles ont été les étapes importantes ?

moi-moche-et-mechant

J’ai commencé à toucher à l’image lorsque j’organisais de petites free party dans le coin, avec des amis. J’étais chargé, entre autre, de faire les flyers des soirées. Des flyers au style tribal bien abstraits, je me régalais à les faire.

En 2006, je me suis inscris à une formation en web-design, une semaine de cours pour trois semaines de travail dans une petite boîte. Un soir de week-end, j’ai rencontré un ami de ma copine qui suivait une formation 3D sur Montpellier. Nous étions chez lui et il me montrait les différents travaux 3D qu’il avait réalisé. De la modé, une image rendu, etc …

Je trouvais ça relativement quelconque jusqu’au moment où il créa un cube et un sol. Il désigna le cube comme un corps actif, le sol comme un corps passif, injecta dans sa scène de la gravité et appuya sur « play ». Le cube tomba sur le sol en roulant tant bien que mal. J’étais scotché !

Je lui ai dis: « C’est ça que je veux faire » !

L’année d’après j’étais inscris à Objectif 3D. C’est au cours de cette formation que j’ai choisis ma voie: le lighting.

J’aime bouger des potards et voir le résultat. Ça vient sûrement de la période où je bougeais des potards pour moduler le son. C’est avant tout la technique qui m’attire, plus que l’artistique.

 

  • Raconte nous ta première expérience professionnelle ?

C’était sur Paris, à Def2Shoot. Alexis, enseignant des 3ème années à Objectif 3D, nous avait mis, un ami et moi, en relation avec un gars de la boîte. Nous avions donc rendez-vous avec un certain Simon qui s’occupait du recrutement pour un long métrage.

On avait grave le trac. Simon arriva dans le bureau où nous l’attendions. Un jeune, la trentaine, relax. En quelques phrases il nous a détendus et après quelques échanges nous avions le job. On allait faire du rendu sur « Yona Yona Pinguin« , maseltov !

Huit mois de boulot avec son lot de galères sur un logiciel que l’on connaissait heureusement. Huit mois de taf avec des gens cools et une ambiance bien fêtarde malgré la charge de boulot. Hé oui, il faut trouver du temps pour se détendre dans ce métier, on le comprends assez vite…

 

  • Pourrais-tu expliquer ce qu’est un spécialiste lighting exactement ?

moi-moche-et-mechant-2Un lighter met en lumière une scène, lui donne une ambiance et situe l’action dans le temps. Sa principale tâche est d’attirer l’œil du spectateur sur ce que le réalisateur veut montrer. Il a à sa disposition plusieurs outils qu’il doit optimiser pour que les temps de rendus soient corrects sans sacrifier la qualité visuelle du shot ! Je l’associe à un casse tête chinois, il faut savoir trouver des feintes pour arriver à ce que l’on veut sans effrayer la render farm.

 

 

Je retiens que du bon ! Surtout chez IMG où j’ai appris énormément de choses côté artistique et côté technique du lighting de film d’animation.

 

  • Que penses-tu qu’il faille, comme qualités, pour faire un bon spécialiste lighting/rendering/….

Il faut avoir une bonne capacité d’observation, être vif, méticuleux, patient, aimer les potards et aimer se détendre au tour d’un verre 🙂 Finalement ça s’applique à tout les domaines de la 3D.

 

  • A la rentrée en septembre 2013, tu reviens à Objectif 3D, cette fois en tant qu’enseignant -spécialiste lighting et professeur référent des 3ème années en Cinéma d’animation ! Qu’est ce qui t’as décidé à tenter l’expérience ?

Transmettre mon expérience avec son lot de feintes et le retour au soleil de Montpellier !

 

  • Où puises-tu tes sources d’inspirations ?

Dans la physique de la lumière qui se passe tout autour de nous, chaque jour. C’est avant tout pour moi une inspiration technique.

 

  • Quel est le dernier film d’animation que tu as vu et que tu recommanderais ?

Despicable me 2 (moi, moche et méchant), on se marre tout du long et graphiquement ça claque ! Et c’est vraiment le dernier que j’ai vu :p

 

  • Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui réfléchissent à travailler dans la 3D, dans le cinéma d’animation?

De quitter leurs copines/copains, de fermer leurs rideaux et de geeker avec des softs de graphisme. S’ils tiennent le choc un mois, ils peuvent se lancer ! Plus sérieusement, de ne pas avoir peur de bosser comme un fou pour acquérir les capacités que demande ce métier.

 

Merci Démian ! Bonne rentrée à Objectif 3D
04/05/2018
Quand Vanessa Ruffra – 3D Animator à Ubisoft – rend visite aux étudiants d’Objectif 3D

Vanessa Ruffra, Animatrice 3D chez Ubisoft nous a fait l’honneur de venir faire une intervention à Objectif 3D pour les 3eme et 4eme année game et ciné. Avant tout, pour avoir une idée plus claire de ce que fait au quotidien Vanessa, voici sa bande démo (elle date un peu, je vous l’accorde, mais son […]

En savoir plus
26/09/2017
Objectif 3D Meilleure Ecole de Game Design et Development en France

The Rookies, International Award pour les jeunes Designers, Créatifs, Innovateurs et Artistes, a sorti aujourd’hui son classement annuel des Meilleures Ecoles de Game Design et Development et Objectif 3D est fièrement positionnée à la Première place Française et 6eme dans le Classement International !     Les gagnants sont les meilleures Ecoles sélectionnées par le jury officiel. […]

En savoir plus