Le premier projet commun de cette année met en lumière 4 inventions optiques qui ont marqué le pré-cinéma.

Travail d’investigation pour retrouver comment fonctionnaient ces machines (dont certaines ont disparu), reconstitution des mécanismes, élaboration de scénarios originaux, etc, les élèves ont tout mis en œuvre pour vous faire (re)découvrir le Praxinoscope à projection, le Kinetoscope, l’Eidoloscope et le Stéréocinéma.

  • temps de production : 4 semaines par groupes de 5 ou 6
  • durée des films : 30 secondes
  • logiciels utilisés : Maya et Nuke

Le Praxinoscope à projection

Emile Reynaud eût l’idée, en 1880, de coupler le système de lanterne magique (capable de projeter une image grâce à un jeu de lumières et de lentilles) et celui de son praxinoscope (qui « jouait » des séquences animées en s’appuyant sur le phénomène de persistance rétinienne) pour créer une machine capable de projeter des animations de 12 poses.

Il perfectionnera ce système 8 ans plus tard, avec le théâtre optique qui fera sa renommée.

Le Kinetoscope

On fête cette année les 120 ans du Kinetoscope de Thomas Edison. Cet appareil permettait à un spectateur de visualiser un film d’environ 1 minute à travers un œilleton. Popularisé dans les « kinetoscope parlors », il fera brièvement la fortune de son inventeur avant de disparaître derrière les cinématographes & autres appareils équipés d’un système de projection (et non plus destinés à un spectateur unique).

Parti-pris décalé pour ce groupe, qui a souhaité rendre hommage au Kinetoscope à travers une publicité intemporelle et originale.

L’Eidoloscope

Passionnés de boxe, les fils du Major Woodville Latham souhaitaient un moyen de pouvoir revoir les combats après qu’ils eurent lieu. Ils débauchèrent Dickson (le bras droit d’Edison sur le projet Kinetoscope) et entreprirent avec lui la construction du tout premier projecteur de film, baptisé Eidoloscope. Ils inventèrent le fameux système de boucle de Latham qui permit d’augmenter la longueur de bobine projetée sans qu’elle ne se rompe. Ce système est toujours utilisé de nos jours.

Le stéréocinéma

Bien avant les images et anaglyphes et les films en 3D relief, la stéréoscopie avait déjà inspiré de célèbres inventeurs. Emile Reynaud dépose en 1907 un brevet pour un appareil muni de 2 bandes (œil gauche – œil droit) montées en couronne et donnant l’illusion de la profondeur.

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous !

Promotion 2014/2015 /// Objectif 3D
Suivez nous sur Facebook

28/05/2014
Cartooning for peace – Plantu & Objectif 3D

  Cartooning For Peace – Plantu & Objectif 3D Illustrations de Plantu & Animation par les étudiants d’Objectif 3DL’hérault trait libre ///  Cartooning for peace     L’Hérault Trait Libre, festival co-organisé par le Conseil général de l’Hérault, le Club de la presse de Montpellier et l’association Cartooning for peace – Dessins pour la paix (présidée par Kofi Annan, ancien secrétaire des Nations Unies et Plantu, dessinateur au Monde.) […]

En savoir plus
12/12/2012
Qui va à la chasse ?

2 mois ! C’est le temps qu’il a fallu a Florent, Nicole et Cédric uniquement pour la phase de préproduction de « Qui va à la chasse ? » – leur projet d’année.     1400 !  C’est le nombre de photos qu’il leur a fallu pour réaliser ce court métrage.   La pixilation  (de l’anglais pixilated) est […]

En savoir plus
16/01/2013
Burns chronicles – étape 1

« Burns chronicles »   – Le making-of d’un teaser à Objectif 3D –   Janvier 2013. L’année a déjà bien commencé et les projets d’année des différentes formations sont lancés. Comme chaque année les différentes promotions d’élèves travaillent sur un projet commun à l’ensemble de la classe. C’est l’occasion pour les élèves d’être mis en réelle […]

En savoir plus