Peux-tu nous parler de tes années O3D ?

 

Globalement j’y ai appris les bases de mon métier, la culture du milieu du jeu vidéo (maintenant je ne tombe plus dans les pommes quand on me parle de Z pass ou de Behaviour tree !!).
En plus de ça, j’ai pu découvrir les rouages d’une production à petite échelle ainsi que l’utilisation des outils de base. Ça a toujours été dans une bonne ambiance même pendant les projets en groupe (ou après quelques mois il peut y avoir des tensions)

 

Pourquoi as-tu choisi la programmation ?

 

J’aime programmer, et ce depuis longtemps (j’ai commencé à apprendre au début de mon lycée).
De plus la programmation permet énormément de choses : si demain je veux travailler dans un autre milieu que le gpp (ce que je fais déjà car je suis tools programmer), c’est possible.
Si je veux créer une app, c’est possible.
Quand on sait que l’on aime quelque chose dont on peut faire un métier avec des débouchés et que l’on a étudié dans le supérieur, la route à suivre parait évidente.

 

Qu’est ce qu’un tools programmer ? 

 

Le tools programmer est le prog qui travaille sur les tools (si, si, vraiment), plus précisément, le tools programmer est la personne qui va développer des options dans l’éditeur du jeu vidéo dans le but de faire gagner du temps aux utilisateurs, développer l’exploreur de fichiers d’ Unity ou d’Unreal par exemple. C’est aussi son travail de créer/adapter/maintenir des outils externes (on peut imaginer un outil qui met à jour son éditeur automatiquement ou qui éteint son ordinateur à une certaine heure…)

 

Pourquoi les tools plutôt que le gameplay ?

 

J’aime être au contact de la production et des personnes qui la font avancer. Et le fait de ne pas être immédiatement dans la création du jeu en lui même permet d’avoir un recul dessus. De plus, pouvoir voir tous les aspects de la création du jeu est très stimulant.
Parler à des artistes, des animateurs, des sound designers ou des utilisateurs très spécialisés montre toutes les facettes de cette création et autant de points de vue.

 

Quelles sont les qualités à avoir pour faire ce métier selon toi ?

 

Selon moi, par ordre d’importance:
Logique/Capacité d’abstraction
Capacité d’apprentissage
Communication
Curiosité
Mathématiques basiques
J’ai mis la capacité à communiquer efficacement avant les maths, cela peut paraître surprenant mais à part dans certains milieux de la programmation (3D / engine), les maths poussées ne sont utiles que pour la réflexion et la logique qu’elles apportent. Il m’est très rarement arrivé en 1 an de faire quelque chose de plus complexe qu’un produit en croix ou de résoudre une équation de degré 2.
Par contre, bien comprendre les besoins de chacun, proposer des idées, exposer des faits sous un autre angle, je le fais quotidiennement.

 

Comment s’est passée ta recherche d’emploi ?

 

Tout s’est passé très vite, j’ai commencé à postuler en novembre, j’ai passé deux entretiens et on m’a fait une proposition de stage de fin d’études à Ubisoft Bordeaux en décembre.
Ce que je peux donner un conseil pour les entretiens : avoir beaucoup de choses à montrer, apprendre à en parler, avoir un CV propre et connaître les exercices types de programmation sur le bout des doigts.

 

Peux-tu nous dire sur quels projets tu as travaillé ? sur quel projet tu travailles actuellement ?

 

J’ai travaillé sur plusieurs projets à l’école pendant ma formation : Break Out, Squid ink et Fusion. Concernant mes travaux actuels à Ubisoft, je suis désolé, je ne peux rien dire, je travaille sur un jeu non annoncé…
[Pour télécharger « Fusion », c’est par là : https://www.objectif3d.com/galerie-games-fusion/ ]

 

Quels sont tes objectifs pour les 5 prochaines années ?

 

Sur les 5 prochaines années, mes objectifs sont d’apprendre et approfondir le coté tech de mes compétences pour avoir un niveau plus solide en c# (ainsi que les technologies qui y sont liées, WPF, .Net Framework ou encore les subtilités du langage…)
Ainsi que de me former à de nouvelles technologies / langages tout en comprenant mieux les différents pipes de productions et les soft skills qui vont avec (oui ça fait beaucoup).

 

Un conseil pour les futurs étudiants d’Objectif 3D ?

 

Faire des game jam et des projets perso, c’est ce qui montre que tu es motivé !
Ensuite, il faut être proactif : tu n’y comprends rien au système de UI de Unity ? Trouve un petit projet perso basé dessus.
Une game jam le week-end avant ta semaine de cours ? Lundi ça va être dur, mais ce sont des expériences très formatrices et on apprend énormément sur le fonctionnement d’une prod en un week end de Game Jam.
Avec ça, quand tu feras ton CV, tu ne te demanderas pas comment meubler un paragraphe mais lesquels de tes jeux tu ne vas pas afficher. Et c’est vraiment un luxe très agréable à avoir.

 

Une anecdote sympa ?

 

Il y en a eu beaucoup, mais je dirais la fois où j’ai demandé de l’aide à un prof pour un projet perso qui consistait à calculer des côtes pour prendre des paris sur un jeu d’apéro !
J’ai fini par ajouter des features au projet initial tout en refaisant mon architecture.
Ou alors le call skype qui n’en finis pas à 2h du matin pour définir les tech sons à utiliser avec les sound designers de Montréal (avec le décalage horaire, c’était pour eux le début de soirée 🙂 )