fbpx

Nadia, à l’école on ne la présente plus, c’est notre « maman » à tous. Directrice pédagogique, enseignante en Histoire de l’Art, les étudiants avancent au cours de leur cursus avec elle. 

Vous l’aurez compris, Objectif 3D c’est une grande famille !

A l’écoute, souriante et disponible, c’est aussi elle qui nous fait verser notre petite larme à la cérémonie de fin d’année. Aujourd’hui elle nous explique son parcours et nous donne quelques conseils.

Bonjour Nadia, peux-tu nous expliquer en quelques mots ton parcours…

En quelques mots c’est difficile… Je vais simplifier le plus que je peux ce qui est en fait un chemin de vie… en bref,  je suis allée en fac pour étudier l’Italien et les langues romanes et j’y ai découvert l’Histoire de l’Art à travers la fabuleuse Renaissance Italienne ! En Master 1 je suis tombée en amour pour la langue de la réalité : Le Cinéma ! J’ai écrit mon mémoire de M1 et M2 sur un réalisateur Italien Pasolini, épaulée par une professeure émérite qui m’a permis de faire la passerelle vers le cinéma et son esthétique. Je me suis inscrite en Thèse sur le même auteur, j’ai eu un poste d’ATER (enseignante en fac), réservé aux thésards et j’ai découvert la joie de transmettre et de partager. Ce qui a fait sens pour moi, à ce moment là, c’est de réaliser l’importance d’ être dans cette relation fluide et vivante avec des étudiants plutôt que d’amasser des connaissances comme on constituerait un trésor. J’ai alors arrêté la thèse et j’ai enseigné par la suite l’HIstoire de l’Art dans une autre école privée de cinéma d’animation avant d’arriver à O3D il y a 9 ans, où j’ai réuni mes 2 amours le cinéma  et l’histoire de l’art. 

Peux-tu nous parler du programme que tu enseignes aux étudiants de première année ?

J’ai deux cours théoriques principaux que j’ai constitué en miroir l’un de l’autre : le pourquoi et le comment de l’Image. En histoire de l’art (le pourquoi) je commence par la naissance des images, l’élaboration et l’évolution de ce langage visuel au cours du temps et j’aborde les différentes fonctions de l’image : fonction magique, sacrée, symbolique, mimétique et politique. En Sémiologie et Cinéma (le comment) je donne aux étudiants tous les outils pour décortiquer une image fixe (grammaire visuelle) pour qu’ils comprennent que l’image se compose. C’est la partie sémiologique. Nous passons ensuite à l’image en mouvement, le cinéma, où nous étudions tous les mouvements de caméra et raccords avec analyse de séquences visuelles de court-métrages d’animation ou trailers de jeux. Ces deux cours me permettent de les bombarder de références visuelles qui participent à l’éducation du regard des étudiants. J’ai mis en place également depuis deux ans, un module d’initiation au scénario et à sa mécanique. Je peux te confirmer que les temps de cours sont bien remplis !

 

Tu es un peu la « Mama » de l’école, comment vois-tu l’année à venir en tant que directrice pédagogique ?

Suite au confinement de l’année dernière où nous avons fait les cours en distanciel, je suis déjà très heureuse de retrouver les étudiants en face à face pédagogique ! L’école dématérialisée sur discord a bien fonctionné, nous avons pu faire un vrai suivi des étudiants, quasiment personnalisé du fait que nous étions connectés quasiment toute la journée, et j’ai découvert des interaction très intéressantes puisque les timides ont réussi grâce à l’ordinateur à prendre davantage la parole…mais faire cours en présence c’est complètement différent puisqu’il y a plus d’interactions spontanées et mon cours est élaboré sur la base de la participation des étudiants. Dans tous les cas, forts de l’expérience de l’année dernière nous nous sommes préparés au cas où il y ait de nouveau besoin d’effectuer des cours à distance… pour l’instant je suis déjà soulagée de faire cette rentrée avec les 1eres années en présentiel, cela me permet connaître et comprendre les difficultés des étudiants rapidement.

Un conseil pour les futurs étudiants ?

Si la passion est un moteur, le travail fourni c’est l’essence pour le faire tourner !

Quelles sont pour toi les qualités indispensables pour être admis à Objectif 3D ?

La motivation est première, le fait de se donner les moyens en se disant qu’il faut bien écouter les conseils des formateurs et travailler pour acquérir le savoir-faire de la profession et surtout…. ne pas oublier le plaisir que l’on trouve lorsque le travail est bien fait !

Tu dois en avoir 10000, mais peux-tu nous raconter une anecdote drôle vécue à l’école !

Oui..il y en a trop ! et malheureusement je ne les ai pas toutes notées, j’aurais dû faire un best-off ! En tout cas toutes ces anecdotes participent à la bonne ambiance de l’école qui est très familiale dans son fonctionnement !

 

Merci Nadia ! 

Revivez avec nous le « mot d’adieu » de Nadia aux étudiants de 4eme année pendant le live de fin d’année 2019-2020 ! Rendez-vous à 01:46:51